Dakar, 21 mai (APS) - Des sujets se rapportant au fonctionnement interne du gouvernement alimentent la chronique politique qui semble pour l’essentiel faire le menu de l’actualité politique dans les quotidiens parvenus à l’APS, lundi.

‘’Trois ministres à couteaux tirés’’, croit savoir le quotidien Enquête. ‘’Rififi entre Amadou Kane, Abdoulaye Daouda Diallo et Youssou Ndour’’, affirme le journal. ‘’De moins en moins on parle des coulisses de la réunion hebdomadaire du conseil des ministres, pourtant des choses s’y passent’’, écrit-il.

‘’Par exemple, rapporte Enquête, lors du conseil des ministres de Tambacounda qui s’est tenue le 25 avril dernier à l’hôtel de ville de Tamba, il y a eu de l’électricité en l’air. Des échanges aigre-doux ont opposé le ministre de l’Economie et des Finances Amadou Kane au ministre délégué en charge du Budget, Abdoulaye Daouda Diallo’’.

‘’La raison de cette montée bien subite d’adrénaline serait liée au fait que le ministre du Tourisme Youssou Ndour a été interpellé en pleine réunion sur des lenteurs constatées dans l’exécution de projets dépendant de son ministère’’, précise la même publication.

‘’Polémique gouvernementale autour de 80 milliards’’ de francs Cfa, note Le Quotidien au sujet du Building administratif, le siège au gouvernement sénégalais qui ‘’est en train de se décatir au jour le jour au point que sa réfection est devenue une urgence’’.

Le Premier ministre sénégalais Abbdoul Mbaye, ‘’voulant aller vite (sur le sujet) veut lancer une consultation restreinte. Ce qui a fait penser à) certains ministres que Abdoul Mbaye veut, par ce moyen, servir des amis et des proches bien identifiés. L’enjeu ? 80 milliards de francs CFA’’, écrit ce journal.

L’Observateur, pour sa part, ouvre sur des révélations sur, ‘’le deal et la mafia de la Maison du Sénégal à New York’’, aux Etats-Unis. ‘’Il a fallu deux à trois semaines de vérification pour permettre au chef de l’Etat, Macky Sall, de découvrir toute la mafia qui a entouré le projet de construction de la maison du Sénégal à New York. Une affaire qui risque de rester longtemps dans les allées de la justice’’, selon le quotidien du groupe Futurs médias.

‘’C’est un micmac d’anthologie et une mafia très organisée qui ont été découverts par els vérificateurs. Les pratiques sont mises à nu, les masques sont tombés faisant apparaître au grand jour les visages du pillage des ressources de l’Etat et les montages financiers criminels faits sur le dos du contribuable sénégalais’’, écrit-il.

‘’Les petits secrets du palais de Popenguine’’, affiche Walfadjri, qui profite de l’édition 2013 du pèlerinage marial pour revenir sur l’histoire de la résidence présidentielle implantée dans ce village de la Petite-Côte sénégalaise.

‘’Le Sénégal a connu quatre présidents depuis son accession à la souveraineté internationale en 1960. Chacun au regard de ses sensibilités a eu sa petite histoire avec le petit palais de Popenguine. Une résidence qui résiste au temps mais aussi à ses locataires’’, écrit le même quotidien.

Certains quotidiens prolongent cette actualité par des sujets relevant de la pure politique, à l’image du Populaire qui se fait l’écho de la passe d’armes entre Moustapha Diakhaté, président du groupe parlementaire Bennoo Bokk Yaakaar de la majorité et le député Thierno Bocoum du parti Rewmi de l’ancien Premier ministre Idrissa Seck.

‘’Moustapha Diakkaté accuse Idy de vouloir casser BBY’’, rapporte-t-il, non sans relayer la réaction de Thierno Bocoum. ‘’À défaut d’une légitimité historique et politique, Moustapha Diakhaté cherche une légitimité par la langue’’, rétorque le député Bocoum. ‘’Bocoum traite Diakhaté de +populiste primaire+’’, renchérit Walfadjri.

Un peu dans le sens de la politique, L’As révèle que le président Macky Sall et son Premier ministre ont octroyé à la Turquie 4.000 m2 du domaine public maritime qui veut y ériger son ambassade, au grand dam du maire de Dakar Khalifa Sall, opposé à cette décision, selon le journal.

Pendant ce temps, Le Soleil revient sur l’adresse du président Macky Sall au Forum international de Doha, au Qatar. ‘’L’Afrique offre de nouvelles opportunités d’investissements’’, a-t-il déclaré lors de cette rencontre, selon des propos rapportés par le quotidien national.

Alors que l’Eglise s’oppose à ce que les autorités légifèrent sur l’homosexualité, la Tribune assure que l’adjoint de l’imam de la mosquée Serigne Mansour Sy de Guédiawaye, dans la banlieue dakaroise, ‘’est un homosexuel’’.

‘’Incroyable, mais vrai !’’, s’exclame Libération, rapportant qu’à l’insu de la direction des services fiscaux, des agents déclenchent la vérification d’une société du président de la République, ‘’une société immobilière’’. ‘’Informé après coup, un membre de la Direction des Impôts …tombe malade’’, écrit le journal.


Twitter icon
Facebook icon
Google icon
Pinterest icon
e-mail icon